Chapitre vingt-six

 Aucun habitant ne dira :  Je suis malade.  

“ TOUTE la création ne cesse de gémir ensemble et de souffrir ensemble. ” Ainsi s’exprima l’apôtre Paul (Romains 8:22). Malgré les progrès de la médecine, la maladie et la mort continuent de frapper le genre humain. La promesse qui termine cette partie de la prophétie d’Isaïe n’en est que plus extraordinaire. Imaginez l’époque où “ aucun habitant ne dira : ‘ Je suis malade. ’ ” (Isaïe 33:24). Quand et comment cette promesse s’accomplira-t-elle ?

2 Isaïe écrit à une époque où le peuple de l’alliance de Dieu est malade sur le plan spirituel (Isaïe 1:5, 6). Les serviteurs de Jéhovah Dieu se sont enfoncés si profondément dans l’apostasie et l’immoralité qu’il lui faut les discipliner sévèrement. L’Assyrie est le “ bâton ” avec lequel Jéhovah administre cette discipline (Isaïe 7:17 ; 10:5, 15). En premier lieu tombe Israël, le royaume du Nord composé de dix tribus ; il est renversé par les Assyriens en l’an 740 avant notre ère (2 Rois 17:1-18 ; 18:9-11). Quelques années plus tard, le roi Sennakérib d’Assyrie lance une attaque vigoureuse contre Juda, le royaume du Sud (2 Rois 18:13 ; Isaïe 36:1). Les forces assyriennes envahissent irrésistiblement le pays, à tel point que l’anéantissement total de Juda semble inexorable.

3 Mais l’Assyrie outrepasse sa mission consistant à discipliner le peuple de Dieu ; elle se met à assouvir son ambition avide de conquérir le monde (Isaïe 10:7-11). Jéhovah la laissera-t-il maltraiter brutalement son peuple sans la punir ? La nation de Juda guérira-t-elle de sa maladie spirituelle ? On trouve en Isaïe chapitre 33 les réponses de Jéhovah à ces questions.

Le pilleur pillé

4 La prophétie commence par ces mots :  Malheur à toi qui pilles sans que l’on te pille, à toi qui trahis sans que d’autres t’aient trahi ! Dès que tu auras achevé de piller, tu seras pillé. Dès que tu auras cessé de trahir, on te trahira.  (Isaïe 33:1). Isaïe s’adresse directement au pilleur, l’Assyrie. Cette nation agressive à l’apogée de sa puissance paraît invincible. Elle a ‘ pillé sans qu’on la pille ’ : elle a ravagé les villes de Juda, elle a même dépouillé la maison de Jéhovah de sa richesse et ce, apparemment, en toute impunité (2 Rois 18:14-16 ; 2 Chroniques 28:21). Néanmoins, le vent va tourner. “ Tu seras pillé ”, déclare Isaïe avec hardiesse. Cette prophétie est d’un grand réconfort pour les fidèles.

5 Durant cette période effrayante, les adorateurs de Jéhovah fidèles auront besoin de chercher secours auprès de lui. Isaïe prie donc en ces termes :  Ô Jéhovah, témoigne-nous de la faveur. Nous avons espéré en toi. Deviens notre bras [notre force et notre soutien] chaque matin, oui notre salut au temps de la détresse. Au bruit du tumulte, les peuples ont fui. Quand tu t’es levé, les nations se sont dispersées.  (Isaïe 33:2, 3). Vu les circonstances, Isaïe prie Jéhovah de délivrer Son peuple, comme il l’a fait à maintes reprises dans le passé (Psaumes 44:3 ; 68:1). Et Isaïe n’a pas plus tôt prononcé cette prière qu’il prédit la réponse que Jéhovah y apportera.

6  Vos dépouilles [celles des Assyriens] seront bel et bien rassemblées comme les blattes quand elles se rassemblent, comme une ruée d’essaims de sauterelles qui se rue sur vous.  (Isaïe 33:4). Juda a l’habitude des invasions dévastatrices d’insectes. Cette fois, cependant, ce sont les ennemis de Juda qui seront dévastés. L’Assyrie subira une défaite humiliante et ses soldats seront forcés de s’enfuir en abandonnant un grand butin aux habitants de Juda. Ce ne sera que justice que l’Assyrie, réputée pour sa cruauté, soit pillée. — Isaïe 37:36.

L’Assyrien moderne

7 Quelle est l’application de la prophétie d’Isaïe à notre époque ? La nation d’Israël, spirituellement malade, peut être comparée à la chrétienté infidèle. De même qu’il se servit de l’Assyrie comme d’un “ bâton ” pour punir Israël, de même Jéhovah se servira d’un “ bâton ” pour punir la chrétienté, ainsi, d’ailleurs, que le reste de l’empire universel de la fausse religion, “ Babylone la Grande ”. (Isaïe 10:5 ; Révélation 18:2-8.) Ce “ bâton ” sera les nations membres des Nations unies, une organisation représentée dans la Révélation sous les traits d’une bête sauvage de couleur écarlate à sept têtes et dix cornes. — Révélation 17:3, 15-17.

8 Lorsque l’Assyrien moderne se livrera au saccage dans le territoire de la fausse religion, il paraîtra impossible de l’arrêter. Mû par le même état d’esprit que Sennakérib, Satan le Diable s’enhardira à frapper, à frapper non seulement les organisations apostates qui mériteront leur punition, mais encore les vrais chrétiens. Aux côtés des derniers fils spirituels oints de Jéhovah, des millions d’humains sortis du monde de Satan, donc de Babylone la Grande également, auront pris position en faveur du Royaume de Jéhovah. Irrité par le refus des vrais chrétiens de lui rendre hommage, “ le dieu de ce système de choses ”, Satan, déclenchera contre eux une attaque forcenée (2 Corinthiens 4:4 ; Ézékiel 38:10-16). Cette attaque sera sans aucun doute terrifiante, mais les serviteurs de Jéhovah n’auront pas lieu de se laisser abattre par la peur (Isaïe 10:24, 25). Dieu leur donne en effet l’assurance qu’il sera leur “ salut au temps de la détresse ”. Il interviendra ; il dévastera Satan et sa foule (Ézékiel 38:18-23). Comme dans l’Antiquité, ceux qui essaieront de piller le peuple de Dieu seront eux-mêmes pillés (voir Proverbes 13:22b) ! Le nom de Jéhovah sera sanctifié, et les survivants seront récompensés d’avoir recherché  sagesse et connaissance [et] la crainte de Jéhovah ”. Lire Isaïe 33:5, 6.

Un avertissement pour les individus sans foi

9 Mais quel sera le sort des habitants sans foi de Juda ? Isaïe brosse un tableau sinistre du traitement que va leur infliger l’Assyrie (lire Isaïe 33:7). Les  héros  militaires de Juda crieront de peur devant l’avance assyrienne. Des  messagers de paix ”, des diplomates envoyés pour négocier la paix avec les Assyriens belliqueux, subiront moquerie et humiliation. Ils pleureront amèrement à cause de leur échec (voir Jérémie 8:15). Le cruel Assyrien n’aura pas pitié d’eux (lire Isaïe 33:8, 9). Il bafouera sans vergogne les alliances qu’il aura conclues avec les habitants de Juda (2 Rois 18:14-16). L’Assyrien  méprisera les villes  de Juda : il les regardera avec mépris, avec dédain, sans égard pour les vies humaines. La dévastation sera telle que le pays lui-même sera en quelque sorte en deuil. Le Liban, le Sharôn, le Bashân et le Carmel seront également en deuil à cause de la désolation.

10 Une situation similaire prendra sans aucun doute forme dans l’avenir proche, lorsque les nations commenceront à attaquer la religion. Comme aux jours de Hizqiya, toute résistance physique à ces forces de destruction sera inutile. Les “ héros ” de la chrétienté (ses hommes politiques, ses financiers et ses autres personnages influents) seront incapables de venir à son aide. Les ‘ alliances ’ (ou accords) politiques et financières destinées à protéger les intérêts de la chrétienté seront violées (Isaïe 28:15-18). Les tentatives désespérées pour écarter la destruction par la diplomatie échoueront. Les activités commerciales s’arrêteront, puisque les biens et les placements de la chrétienté seront confisqués ou détruits. Tous ceux qui éprouveront encore quelque sympathie pour la chrétienté ne feront guère plus que se tenir précautionneusement à distance et mener deuil sur sa disparition (Révélation 18:9-19). Le vrai christianisme disparaîtra-t-il avec le faux ? Non, car Jéhovah en personne donne cette assurance :  Maintenant je veux me lever, [...] maintenant je veux m’élever ; maintenant je veux me dresser.  (Isaïe 33:10). Finalement, Jéhovah interviendra en faveur des fidèles semblables à Hizqiya et jugulera l’avance de l’Assyrien. — Psaume 12:5.

11 L’infidèle ne doit évidemment pas compter bénéficier de cette protection. Jéhovah déclare :  Vous concevez de l’herbe sèche ; vous enfanterez du chaume. Votre esprit, comme un feu, vous dévorera. Oui, les peuples deviendront comme des combustions de chaux. Comme des épines qu’on a coupées, ils seront embrasés par le feu. Entendez, vous qui êtes loin, ce que je ferai à coup sûr. Et vous qui êtes près, connaissez ma force. Dans Sion les pécheurs sont dans l’effroi ; un frisson a saisi les apostats :  Qui de nous pourra résider quelque temps auprès d’un feu dévorant ? Qui de nous pourra résider quelque temps auprès d’embrasements durables ?   (Isaïe 33:11-14). Ces paroles s’appliquent de toute évidence à l’époque où Juda affrontera un nouvel ennemi, Babylone. Après la mort de Hizqiya, Juda retourne à ses voies méchantes. Au cours des décennies suivantes, les conditions se dégradent à ce point en Juda que la nation entière doit subir le feu de la colère de Dieu. — Deutéronome 32:22.

12 Les plans et les projets méchants tramés par les Juifs désobéissants pour échapper au jugement de Dieu s’avèrent aussi fragiles que du chaume. De fait, l’orgueil et la mentalité rebelle de la nation provoqueront les événements qui aboutiront à sa destruction (Jérémie 52:3-11). Les méchants “ deviendront comme des combustions de chaux ” : ils seront complètement détruits. À la pensée de ce malheur imminent, les habitants rebelles de Juda éprouvent un effroi mêlé d’aversion. Les paroles adressées par Jéhovah à la nation infidèle de Juda révèlent quelle est la situation des membres de la chrétienté aujourd’hui. S’ils ne prennent pas en compte l’avertissement de Dieu, un avenir sombre les attend.

 Qui marche dans une justice constante 

13 À l’opposé, Jéhovah déclare ensuite :  Il y a tel homme qui marche dans une justice constante et qui dit ce qui est droit, qui rejette le gain injuste acquis par des tromperies, qui secoue ses mains pour ne pas saisir de pot-de-vin, qui se bouche l’oreille, s’interdisant d’écouter lorsqu’il s’agit de verser le sang, et qui ferme ses yeux pour ne pas voir ce qui est mauvais. C’est lui qui résidera sur les hauteurs ; sa hauteur sûre, ce seront les lieux rocheux d’accès difficile. Oui, son pain lui sera donné ; sa réserve d’eau sera inépuisable.  (Isaïe 33:15, 16). Pour reprendre les termes que l’apôtre Pierre emploiera par la suite, “ Jéhovah sait délivrer de l’épreuve les hommes qui sont attachés à Dieu, mais réserver les injustes pour le jour du jugement, pour être retranchés ”. (2 Pierre 2:9.) Jérémie connut pareille délivrance. Pendant le siège des Babyloniens, les gens durent “ manger du pain au poids et dans l’appréhension ”. (Ézékiel 4:16.) Des femmes allèrent jusqu’à manger la chair de leurs propres enfants (Lamentations 2:20). Pourtant, Jéhovah veilla à ce que Jérémie soit sauvé.

14 Les chrétiens d’aujourd’hui doivent eux aussi ‘ marcher dans une justice constante ’ en respectant jour après jour les principes de Jéhovah (Psaume 15:1-5). Ils doivent ‘ dire ce qui est droit ’ et rejeter mensonge et fausseté (Proverbes 3:32). La tromperie et les pots-de-vin ont beau être monnaie courante dans bien des pays, ils répugnent à celui “ qui marche dans une justice constante ”. Les chrétiens doivent de plus garder “ une conscience droite ” dans les relations d’affaires en refusant scrupuleusement les projets louches ou frauduleux (Hébreux 13:18 ; 1 Timothée 6:9, 10). Et celui qui ‘ s’interdit d’écouter lorsqu’il s’agit de verser le sang, et qui ferme ses yeux pour ne pas voir ce qui est mauvais ’, choisit soigneusement sa musique et ses divertissements (Psaume 119:37). Lors de son jour de jugement, Jéhovah protégera et soutiendra ses adorateurs, qui suivent ces normes dans leur vie. — Tsephania 2:3.

Ils contemplent leur roi

15 Isaïe donne ensuite cet aperçu éclatant de l’avenir :  Un roi dans sa beauté, voilà ce que contempleront tes yeux ; ils verront un pays lointain. Ton cœur fera tout bas des observations sur une chose effrayante :   est le secrétaire ? est celui qui paie ? est celui qui compte les tours ?  Tu ne verras pas un peuple insolent, un peuple au langage trop profond pour l’écouter, à la langue bégayante que tu ne comprends pas.  (Isaïe 33:17-19). La promesse du futur Roi messianique et de son Royaume soutiendra les Juifs fidèles d’un bout à l’autre de leurs longues décennies d’exil à Babylone, même s’ils ne verront ce Royaume que de loin (Hébreux 11:13). Lorsqu’enfin la domination du Messie deviendra une réalité, la tyrannie babylonienne ne sera plus qu’un lointain souvenir. Ceux qui auront survécu à l’attaque de l’Assyrien demanderont avec joie : “ Où sont-ils donc, ceux qui comptaient et vérifiaient les impôts ? ” — Isaïe 33:18, Bible en français courant.

16 Bien que les paroles d’Isaïe leur garantissent qu’un rétablissement succédera à la captivité babylonienne, à titre individuel les exilés juifs devront attendre la résurrection pour connaître l’accomplissement complet de cette partie de la prophétie. Qu’en est-il des serviteurs de Dieu de notre époque ? Depuis 1914, les serviteurs de Jéhovah peuvent ‘ contempler ’ ou discerner le Roi messianique, Jésus Christ, dans toute sa splendeur spirituelle (Psaumes 45:2 ; 118:22-26). Cela leur vaut de ne plus être opprimés par le système méchant de Satan, de ne plus en être prisonniers. Dirigés par Sion, le siège du Royaume de Dieu, ils bénéficient d’une sécurité spirituelle réelle.

17 Isaïe poursuit :  Contemple Sion, la cité de nos solennités ! Tes yeux verront Jérusalem, demeure tranquille, tente que nul ne démontera. On n’en arrachera jamais les piquets, et aucune de ses cordes ne sera rompue. Mais le Majestueux, Jéhovah, sera pour nous un lieu de fleuves, de larges canaux. Aucune flotte de navires à rames n’y circulera, aucun navire majestueux n’y passera.  (Isaïe 33:20, 21). Isaïe nous donne l’assurance que le Royaume messianique de Dieu ne peut être ni déraciné ni détruit. En outre, cette protection s’étend manifestement aux partisans fidèles du Royaume sur la terre aujourd’hui. Même si beaucoup traversent de dures épreuves sur le plan personnel, les sujets du Royaume de Dieu ont la certitude qu’aucune tentative visant à les détruire en tant que congrégation n’aboutira (Isaïe 54:17). Jéhovah protégera ses serviteurs à la façon d’un fossé ou d’un canal qui protège une ville. Tout ennemi qui montera contre eux, serait-il aussi puissant qu’une “ flotte de navires à rames ” ou qu’un “ navire majestueux ”, subira la destruction.

18 Mais pourquoi les humains qui aiment le Royaume de Dieu ont-ils une telle confiance en la protection divine ? Isaïe explique :  Jéhovah est notre Juge, Jéhovah est notre Législateur, Jéhovah est notre Roi ; lui-même nous sauvera.  (Isaïe 33:22). Jéhovah accepte la responsabilité de protéger et de diriger ses serviteurs, qui reconnaissent sa position de Souverain suprême. Ils se soumettent volontiers à sa domination exercée par l’intermédiaire de son Roi messianique, conscients que Jéhovah détient le pouvoir non seulement d’édicter des lois, mais encore de les mettre en vigueur. Cependant, étant donné que Jéhovah aime la justice et le droit, sa domination, exercée par l’intermédiaire de son Fils, n’est pas un fardeau pour ses adorateurs. Au contraire, ils en tirent “ profit ” en se soumettant à son autorité (Isaïe 48:17). Il n’abandonnera jamais ses fidèles. — Psaume 37:28.

19 Isaïe dit aux ennemis du peuple fidèle de Jéhovah :  Oui, tes cordages seront relâchés ; leur mât, ils ne le maintiendront pas debout ; ils n’ont pas déployé de voile. Oui, à cette époque on partagera des dépouilles en abondance ; oui, les boiteux s’empareront d’un butin considérable.  (Isaïe 33:23). Tout ennemi qui s’approchera s’avérera aussi inefficace et impuissant contre Jéhovah qu’un bateau de guerre dont les cordages sont détendus, dont le mât chancelle et qui n’a pas de voiles. Après la destruction des ennemis de Dieu, les dépouilles seront si nombreuses que même les handicapés auront part au butin. Nous pouvons par conséquent avoir confiance que, par le moyen du Roi Jésus Christ, Jéhovah triomphera de ses ennemis lors de la “ grande tribulation ” qui approche. — Révélation 7:14.

Une guérison

20 Cette partie de la prophétie d’Isaïe se termine par une promesse réconfortante :  Aucun habitant ne dira :  Je suis malade.  Le peuple qui habite dans le pays verra sa faute pardonnée.  (Isaïe 33:24). La maladie dont Isaïe parle est d’abord d’ordre spirituel, puisqu’elle a un lien avec le péché, la “ faute ”. Dans la première application de ces paroles, Jéhovah promet qu’après sa libération de la captivité à Babylone la nation sera guérie spirituellement (Isaïe 35:5, 6 ; Jérémie 33:6 ; voir aussi Psaume 103:1-5). Leurs péchés passés ayant été pardonnés, les Juifs de retour à Jérusalem y rétabliront le culte pur.

21 Néanmoins, la prophétie d’Isaïe a un accomplissement moderne. De nos jours également, les serviteurs de Jéhovah ont été guéris sur le plan spirituel. Ils ont été libérés de faux enseignements tels que l’immortalité de l’âme, la Trinité et l’enfer de feu. Ils reçoivent une direction morale, qui les libère des pratiques immorales et qui les aide à prendre de bonnes décisions. Et grâce au sacrifice rédempteur de Jésus Christ, ils sont purs aux yeux de Dieu et ont une conscience nette (Colossiens 1:13, 14 ; 1 Pierre 2:24 ; 1 Jean 4:10). Leur guérison spirituelle leur procure des bienfaits physiques. Par exemple, en rejetant l’immoralité sexuelle ainsi que le tabac sous toutes ses formes, les chrétiens se protègent contre les maladies sexuellement transmissibles et contre certaines formes de cancer. — 1 Corinthiens 6:18 ; 2 Corinthiens 7:1.

22 En outre, les paroles contenues en Isaïe 33:24 s’accompliront en grand après Har-Maguédôn, dans le monde nouveau de Dieu. Sous la domination du Royaume messianique, l’ensemble des humains seront guéris physiquement en plus de l’être spirituellement (Révélation 21:3, 4). Peu après la destruction du système de choses de Satan, des miracles identiques à ceux que Jésus accomplit lorsqu’il était sur la terre se produiront indubitablement à l’échelle planétaire. Les aveugles verront, les sourds entendront, les boiteux marcheront (Isaïe 35:5, 6) ! Ainsi, tous les survivants de la grande tribulation seront en mesure de participer au travail immense qui consistera à transformer la terre en paradis.

23 Par la suite, lorsque la résurrection commencera, ceux qui reviendront à la vie seront assurément relevés en bonne santé. Mais à mesure que la valeur du sacrifice rédempteur sera appliquée, d’autres bienfaits physiques suivront, jusqu’à ce que l’humanité soit élevée à la perfection. Puis les justes ‘ prendront vie ’ au plein sens du terme (Révélation 20:5, 6). À ce moment-là, tant dans le domaine spirituel que dans le domaine physique, “ aucun habitant ne dira : ‘ Je suis malade. ’ ” Quelle promesse enthousiasmante ! Que tous les vrais adorateurs d’aujourd’hui soient résolus à faire partie de ceux qui vivront cet accomplissement !

[Questions d’étude]

 1. Pourquoi les paroles d’Isaïe 33:24 sont-elles consolantes ?

 2, 3. a) Sur quel plan la nation d’Israël est-elle malade ? b) Comment l’Assyrie tient-elle lieu, pour Dieu, de “ bâton ” de la discipline ?

 4, 5. a) Quel revirement l’Assyrie connaîtra-t-elle ? b) Quelle prière Isaïe prononce-t-il en faveur des serviteurs de Jéhovah ?

 6. Qu’arrivera-t-il à l’Assyrie, et pourquoi est-ce juste ?

 7. a) Qui, à notre époque, peut être comparé à la nation d’Israël spirituellement malade ? b) Qui servira de “ bâton ” à Jéhovah pour détruire la chrétienté ?

 8. a) Qui, aujourd’hui, est comparable à Sennakérib ? b) Qui le Sennakérib moderne s’enhardira-t-il à attaquer, et quelle sera l’issue de cette attaque ?

 9. a) Que feront les “ héros ” et les “ messagers de paix ” de Juda ? b) Comment l’Assyrien réagira-t-il aux propositions de paix de Juda ?

10. a) En quoi les “ héros ” de la chrétienté s’avéreront-ils inutiles ? b) Qui protégera les vrais chrétiens durant le jour de détresse de la chrétienté ?

11, 12. a) Quand et comment les paroles d’Isaïe 33:11-14 s’accomplissent-elles ? b) Quel avertissement les paroles de Jéhovah renferment-elles pour notre époque ?

13. Quelle promesse est faite à “ qui marche dans une justice constante ”, et comment fut-elle tenue en ce qui concerne Jérémie ?

14. De quelles manières les chrétiens d’aujourd’hui peuvent-ils ‘ marcher dans une justice constante ’ ?

15. Quelle promesse soutiendra les exilés juifs fidèles ?

16. Depuis quand les serviteurs de Dieu peuvent-ils ‘ contempler ’ le Roi messianique, et qu’est-ce que cela leur vaut ?

17. a) Quelles promesses sont énoncées au sujet de Sion ? b) Comment les promesses de Jéhovah concernant Sion s’accomplissent-elles sur le Royaume messianique et sur ses partisans sur la terre ?

18. Quelle responsabilité Jéhovah accepte-t-il ?

19. En quels termes Isaïe dépeint-il l’inefficacité des ennemis des serviteurs fidèles de Jéhovah ?

20. Sous quel rapport les serviteurs de Dieu seront-ils guéris, et quand ?

21. De quelles manières les adorateurs de Jéhovah sont-ils guéris spirituellement de nos jours ?

22, 23. a) Quel accomplissement en grand Isaïe 33:24 aura-t-il dans l’avenir ? b) À quoi les vrais adorateurs sont-ils résolus aujourd’hui ?

[Illustration, page 344]

Isaïe prie Jéhovah avec confiance.

[Illustrations, page 353]

Grâce au sacrifice rédempteur, les serviteurs de Jéhovah sont purs à ses yeux.

[Illustration, page 354]

Dans le monde nouveau aura lieu une grande guérison physique.