Chapitre quatorze

 Une bénédiction jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pénurie 

NOTRE époque est une époque de jugement et de bénédiction. C’est à la fois une période de déclin religieux et de rétablissement spirituel. Pour votre part, vous voulez certainement recevoir la bénédiction, et profiter des bienfaits présents et futurs que procure la restauration spirituelle. Mais comment être sûr d’en bénéficier ? La réponse réside dans une prophétie dont l’accomplissement en grand a eu lieu peu après le début des “ derniers jours ”, en 1914 (2 Timothée 3:1). Malaki a prédit : “ ‘ Soudain viendra à Son temple le vrai Seigneur [Jéhovah] que vous cherchez, et le messager de l’alliance en qui vous prenez plaisir. Voyez ! Il viendra à coup sûr ’, a dit Jéhovah des armées. ” — Malaki 3:1.

2 Cette prophétie, qui est déterminante pour vous, se trouve dans le dernier des 12 livres prophétiques. Puisque nous arrivons à la fin de l’examen de ces livres, ce que Malaki a écrit est particulièrement important. Le contenu de son livre est vital : il vous permet, à vous et aux autres serviteurs de Jéhovah, de recevoir “ une bénédiction jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pénurie ”. (Malaki 3:10.) Regardons de plus près le chapitre 3 du livre de Malaki.

L’ÉPOQUE DE LA PURIFICATION SPIRITUELLE

3 Environ cinq siècles après l’époque de Malaki, Jéhovah, représenté par Christ (son “ messager de l’alliance ” abrahamique) est venu au temple de Jérusalem juger son peuple, avec lequel il avait conclu une alliance. Dans son ensemble, ce peuple s’était avéré indigne de sa faveur ; Jéhovah l’a donc rejeté (Matthieu 23:37, 38). Vous en avez la preuve dans ce qui s’est produit en 70 de notre ère. Vous pouvez être tout aussi sûr qu’à la place de ce peuple Dieu a choisi “ l’Israël de Dieu ”, une nation spirituelle composée de 144 000 membres issus de toutes les nations (Galates 6:16 ; Romains 3:25, 26). Néanmoins, ce n’était pas le dernier accomplissement de la prophétie de Malaki. Cette prophétie concernait aussi notre époque, et elle a un lien direct avec vos perspectives de recevoir “ une bénédiction jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pénurie ”.

4 La réalisation des prophéties bibliques confirme qu’en 1914 Jésus Christ a été installé comme Roi du Royaume céleste de Jéhovah. Ensuite est venu pour lui le moment d’identifier un groupe de chrétiens qui méritaient l’approbation divine. Qui résisterait quand sa pureté spirituelle serait mise à l’épreuve ? La réponse figure dans ces paroles de Malaki : “ Qui supportera le jour de sa venue, et quel est celui qui se tiendra debout quand il apparaîtra ? Car il sera comme le feu de l’affineur et comme la lessive des blanchisseurs. ” (Malaki 3:2). Quand et en quel sens Jéhovah est-il venu à son “ temple ” pour le jugement ?

5 De toute évidence, Dieu n’est pas venu dans un temple en pierre et en mortier. Le dernier temple à proprement parler qui ait servi au vrai culte avait été détruit en 70 de notre ère. Jéhovah est donc venu à un temple spirituel, qui est la disposition grâce à laquelle les humains peuvent accéder auprès de lui et l’adorer sur la base du sacrifice rédempteur de Jésus (Hébreux 9:2-10, 23-28). Les Églises de la chrétienté ne formaient certainement pas ce temple spirituel, car elles faisaient partie d’un système religieux coupable de meurtre et de prostitution spirituelle, qui répandait de faux enseignements au lieu de favoriser le culte pur. Jéhovah est devenu “ un témoin prompt contre ” ce système, et vous savez que sa condamnation était juste (Malaki 3:5). Cependant, après l’établissement du Royaume, il s’est trouvé un groupe de vrais chrétiens qui servaient Dieu dans les cours de son temple spirituel et qui ont prouvé leur allégeance à Dieu en surmontant des épreuves cruelles. Il n’empêche que même ces chrétiens oints avaient besoin d’être purifiés. C’est ce qu’ont évoqué les écrits des 12 prophètes, puisqu’ils renferment des promesses réconfortantes d’après lesquelles les serviteurs de Dieu seraient rétablis spirituellement et physiquement. Malaki a prédit qu’il y aurait des humains que Jéhovah ‘ épurerait comme l’or et comme l’argent ’. Ils ‘ deviendraient pour Jéhovah ceux qui présentent une offrande avec justice ’. — Malaki 3:3.

6 Selon les preuves solides dont nous disposons, à partir de 1918 Jéhovah a procédé à la purification des chrétiens oints, qui en avaient besoin ; il a purifié leur culte, leurs pratiques et leurs doctrines*. Ces chrétiens, et par la suite la “ grande foule ” qui s’est jointe à eux, en ont tiré un grand profit (Révélation 7:9). Unis ensemble, ils continuent de présenter “ une offrande avec justice ” qui est “ agréable à Jéhovah ”. — Malaki 3:3, 4.

7 Ces propos sont vrais pour ce qui est du peuple de Dieu collectivement, mais qu’en est-il de nous individuellement ? Vous pourriez vous demander : ‘ Certains aspects de mes pensées et de mes actions méritent-ils d’être affinés ? Ai-je besoin d’affiner encore ma conduite, au même titre que Jéhovah a affiné ses oints ? ’ Comme nous l’avons étudié, les 12 prophètes ont dénoncé des points de vue et des comportements indésirables, et ils ont mis en valeur des qualités et des actions louables. Cela vous a permis de mieux cerner ce que Jéhovah ‘ réclame de vous ’. (Mika 6:8.) Notez l’expression ‘ de vous ’. Elle souligne que nous devrions tous nous demander si nous n’avons pas besoin de nous affiner ou de nous purifier encore, personnellement.

 S’IL VOUS PLAÎT, METTEZ-MOI À L’ÉPREUVE 

8 Considérez ce que Jéhovah dit ensuite par l’intermédiaire de Malaki, au chapitre 3, verset 10. On y lit cette invitation chaleureuse : “ ‘ Apportez tous les dixièmes au magasin, pour qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; et, s’il vous plaît, mettez-moi à l’épreuve à ce propos ’, a dit Jéhovah des armées, ‘ pour voir si je n’ouvrirai pas pour vous les écluses des cieux et si je ne viderai pas réellement sur vous une bénédiction jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pénurie. ’ ” Cette invitation est lancée au peuple de Dieu dans son ensemble. Pensez-vous qu’elle s’adresse aussi personnellement à vous ?

9 Comment pouvez-vous donner “ les dixièmes ” à Jéhovah ? Bien entendu, vous n’êtes pas obligé de présenter des offrandes et des dîmes au sens littéral, telles que la Loi les prescrivait. Aujourd’hui, ce sont des offrandes de nature spirituelle que Dieu demande. Comme l’a indiqué le chapitre précédent, Paul a expliqué que votre activité de témoignage est une offrande (Hoshéa 14:2). Il a ensuite mentionné une autre sorte de sacrifice, en ces termes : “ N’oubliez pas de faire le bien et de partager avec d’autres, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir. ” (Hébreux 13:15, 16). Il est donc clair que “ les dixièmes ” dont il est question en Malaki 3:10 représentent des offrandes spirituelles et matérielles. Si vous êtes un chrétien baptisé, vous êtes voué sans réserve à Jéhovah, mais votre dîme représente la part de ce qui est à vous et que vous pouvez apporter à Jéhovah, ou utiliser à son service. Elle comprend le temps, l’énergie, les ressources et les offrandes matérielles que vous consacrez au service de Dieu.

10 N’est-il pas normal que vous offriez de telles dîmes symboliques à Jéhovah, par attachement et par amour ? Vous êtes également motivé par le sentiment que c’est le moment ou jamais. Vous êtes conscient que le jour de Jéhovah approche à grands pas et qu’il est “ très redoutable ”. (Yoël 2:1, 2, 11.) Des vies sont en jeu. Dieu lance une invitation que vous pouvez accepter personnellement. Jéhovah vous invite à le ‘ mettre à l’épreuve ’. Évidemment, un simple humain ne devrait jamais avoir l’audace de mettre Jéhovah à l’épreuve, comme si Dieu n’était pas digne de confiance (Hébreux 3:8-10). En revanche, vous pouvez humblement le mettre à l’épreuve dans le bon sens du terme. Comment cela ? Il a promis une bénédiction. Quand vous lui obéissez, vous le mettez à l’épreuve ; vous demandez en quelque sorte : ‘ Est-ce qu’il va me bénir ? ’ De son côté, il se fait un devoir de vous bénir, de tenir sa promesse. Ainsi, en vous permettant de le ‘ mettre à l’épreuve ’, Dieu renforce votre conviction qu’il vous bénira abondamment.

11 Vous pouvez constater que le peuple de Jéhovah a fait avec générosité des offrandes matérielles et des sacrifices spirituels, et que Jéhovah a déversé “ une bénédiction jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pénurie ”. Vous avez peut-être observé la bénédiction que Dieu a accordée à son peuple ; elle se traduit par l’augmentation considérable du nombre de Témoins de Jéhovah qui a eu lieu depuis le début du XXe siècle jusqu’à nos jours. Vous avez également vu que l’intelligence des “ choses profondes de Dieu ” a notablement augmenté (1 Corinthiens 2:10 ; Proverbes 4:18). Maintenant, considérez ces améliorations sous un autre angle : comment avez-vous été touché personnellement ?

12 Autrefois, vous apparteniez peut-être à une Église, ou vous commenciez tout juste à assister aux réunions des Témoins de Jéhovah. À cette époque-là, dans quelle mesure compreniez-vous les vérités fondamentales de la Bible ? Comparez la connaissance que vous aviez alors avec ce que vous avez appris depuis et êtes capable de prouver directement à partir des Écritures. Ou encore, songez aux choses profondes que vous avez saisies, notamment les prophéties en cours d’accomplissement. Et réfléchissez à vos progrès dans l’application concrète de certains passages bibliques. Que d’étapes vous avez franchies ! Vous pouvez reprendre à votre compte ces propos de l’apôtre Pierre : “ Nous avons [...] la parole prophétique rendue plus certaine. ” (2 Pierre 1:19). L’idée qui ressort est la suivante : vous avez été personnellement un ‘ enseigné de Jéhovah ’ et vous faites partie d’un peuple qui pratique le christianisme authentique et qui désire servir Jéhovah éternellement (Isaïe 54:13). Vous pouvez d’ores et déjà affirmer à juste titre qu’il vous a abondamment béni.

VOTRE NOM DANS LE LIVRE DE VIE

13 Malaki 3:16 parle d’autres bénédictions accordées par Jéhovah : “ À cette époque-là ceux qui craignent Jéhovah parlèrent l’un avec l’autre, chacun avec son compagnon, et Jéhovah faisait attention et écoutait. Et un livre de souvenir commença à être écrit devant lui pour ceux qui craignent Jéhovah et pour ceux qui pensent à son nom. ” Les chrétiens oints ainsi que les membres de la grande foule manifestent cette ‘ crainte ’ révérencielle de Jéhovah. D’après vous, n’est-ce pas un honneur d’être Témoin de Jéhovah, de faire partie d’un peuple heureux qui pense au nom de Jéhovah et qui, sur toute la terre, le glorifie ? Vous avez vraiment des raisons de vous réjouir, car vous avez l’assurance que Jéhovah se souvient de votre fidélité. — Hébreux 6:10.

14 Toutefois, que pouvez-vous faire individuellement pour que votre nom figure dans ce “ livre de souvenir ”, qui est toujours en train d’être écrit devant Jéhovah ? Rappelez-vous certains des sages conseils que nous avons trouvés dans les livres des 12 prophètes. Nous en avons appris davantage sur la conduite, les qualités et les mentalités qui déplaisent à Jéhovah. Par exemple, les prophètes nous ont mis en garde contre les pratiques que Dieu déclare contraires à ses principes justes et qui risquent de nous gâcher la vie, comme le “ dérèglement ” et “ l’esprit de fornication ”. (Hoshéa 4:12 ; 6:9.) Dieu déteste ceux qui trahissent leur conjoint ou, par extension, d’autres membres de leur famille (Malaki 2:15, 16). Jéhovah a inspiré les prophètes pour qu’ils insistent sur l’idée qu’il ne prend aucun plaisir à la violence, sous aucune forme (Amos 3:10). Il leur a également fait souligner la nécessité de rejeter l’injustice ou la malhonnêteté dans les affaires et les questions d’argent (Amos 5:24 ; Malaki 3:5). Enfin, les 12 livres ont établi à quel point il est important, pour les hommes investis d’autorité, de ne pas laisser la partialité ou des intérêts égoïstes fausser leur jugement. — Mika 7:3, 4.

15 Mais les prophètes ne se sont pas contentés d’attirer notre attention sur des choses à rejeter. Ils ont mis en relief les bienfaits que nous nous procurons en respectant les normes de Dieu. Nos relations avec Jéhovah deviennent plus intimes (Mika 4:5). Si la justice règne, notre congrégation est plus stable et plus active. Notre mariage est plus solide, et notre famille plus unie, plus axée sur les activités spirituelles (Hoshéa 2:19 ; 11:4). En étant justes et honnêtes, nous gagnons le respect d’autrui. En imitant la miséricorde de Jéhovah, nous faisons preuve de compassion et de bonté de cœur, et à leur tour nos frères et sœurs manifestent ces qualités envers nous (Mika 7:18, 19). Nous sommes entourés de personnes spirituelles, de frères et de sœurs qui aiment la vérité et la paix et, surtout, nous avons l’amitié de Jéhovah (Zekaria 8:16, 19). Ne s’agit-il pas là de bénédictions que vous connaissez déjà ?

16 Étant donné ce que nous venons de considérer, il est indéniable que “ la distinction entre un juste et un méchant ”, entre les vrais et les faux chrétiens, est plus évidente que jamais (Malaki 3:18). Nous nous efforçons de nous conformer aux normes de Jéhovah, alors que le monde en général s’enfonce toujours plus dans un bourbier d’impiété. Or, vous savez que cette différence aura de sérieuses conséquences lors du “ grand jour de Jéhovah ”. — Tsephania 1:14 ; Matthieu 25:46.

17 Incontestablement, les conseils des 12 prophètes sont intemporels. Lorsque vous rencontrerez des difficultés ou que vous aurez des décisions à prendre, vous voudrez sans doute revoir les idées pratiques exposées dans le présent livre. Vous montrerez ainsi que vous désirez en toutes circonstances être instruit dans les voies de Jéhovah et “ marcher dans ses sentiers ”. (Mika 4:2.) Cependant, votre désir de marcher ainsi ne concerne pas uniquement le présent. Vous voulez sincèrement que votre nom soit écrit définitivement dans le livre de souvenir de Jéhovah, n’est-ce pas ? Les livres des 12 prophètes peuvent vous y aider.

LA FOI MÈNE AU SALUT

18 Yoël a mentionné un facteur déterminant pour obtenir l’approbation de Dieu et la garder. Il a déclaré : “ Tout homme qui invoquera le nom de Jéhovah s’en tirera sain et sauf. ” (Yoël 2:32). Deux apôtres, Pierre et Paul, ont cité cette condition essentielle (Actes 2:21 ; Romains 10:13). Paul a ajouté une précision : “ Comment invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas foi ? ” (Romains 10:14). En ce qui vous concerne, vous voulez sans aucun doute invoquer le nom de Jéhovah et exercer la foi en lui, maintenant et pour toujours.

19 Pour invoquer le nom de Jéhovah, il ne suffit pas de le connaître et de le prononcer (Isaïe 1:15). Le contexte de Yoël 2:32 met en avant la repentance sincère et la confiance dans le pardon de Jéhovah (Yoël 2:12, 13). Invoquer le nom de Dieu signifie apprendre vraiment à le connaître, mettre sa confiance en lui, lui obéir et lui accorder la première place dans sa vie. Le service de Jéhovah devient la priorité des priorités. Cela contribue dans une large mesure à rendre une vie heureuse et longue, ce qui est une bénédiction venant de Dieu. — Matthieu 6:33.

20 Jéhovah a dit par l’intermédiaire de Habaqouq : “ Pour le juste, par sa fidélité il restera en vie. ” (Habaqouq 2:4). Gravez profondément cette idée dans votre esprit et dans votre cœur. Elle constitue l’une des vérités fondamentales de la Bible. Paul s’est référé trois fois à ce verset dans ses écrits inspirés* (Romains 1:16, 17 ; Galates 3:11, 14 ; Hébreux 10:38). Cette vérité requiert que nous exercions la foi dans le sacrifice que Jésus Christ a offert pour nos péchés. Jésus a expliqué : “ Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique-engendré, afin que tout homme qui exerce la foi en lui [...] ait la vie éternelle. ” On lit aussi : “ Celui qui exerce la foi dans le Fils a la vie éternelle. ” (Jean 3:16, 36). Son sacrifice permet une guérison que lui seul, notre Racheteur, peut apporter. Après avoir consigné les paroles de Jéhovah sur ce que son grand jour fera au monde méchant de Satan, Malaki a dit : “ Pour vous qui craignez mon nom se lèvera à coup sûr le soleil de la justice, avec la guérison dans ses ailes. ” Jésus se lèvera donc avec la guérison. Cette guérison comprend la guérison spirituelle qui est déjà la nôtre. Mais n’est-il pas exaltant de penser à la guérison physique totale qu’il opérera en plus dans le monde nouveau ? — Malaki 4:2.

21 Il est également indispensable d’avoir foi dans la capacité de Dieu d’accomplir sa volonté. Aux jours de Mika, il était difficile d’avoir confiance en ses semblables. Le prophète a rapporté : “ N’ayez pas foi en un compagnon. Ne placez pas votre confiance dans un ami intime. ” Néanmoins, Mika n’avait aucun mal à faire confiance à Jéhovah, ce qui devrait être aussi votre cas. Il a déclaré : “ Pour moi, c’est Jéhovah que je guetterai. ” (Mika 7:5, 7). Contrairement aux humains, qui sont imprévisibles, Jéhovah a le désir et le pouvoir de réaliser son dessein, afin de justifier sa souveraineté et d’assurer le bonheur durable des hommes de foi.

22 Vous pouvez en toute confiance reprendre à votre compte ces paroles de Habaqouq : “ Je veux exulter en Jéhovah lui-même ; je veux être joyeux dans le Dieu de mon salut. ” (Habaqouq 3:18). Le prophète Yoël énonce une raison d’être joyeux que possède tout homme qui invoque le nom de Jéhovah avec foi : il “ s’en tirera sain et sauf ” ou, pour citer Paul, il “ sera sauvé ”. (Yoël 2:32 ; Romains 10:13.) Sain et sauf, ou sauvé, en quel sens ? En exerçant la foi, vous avez déjà échappé aux ruses de Satan et à bien des malheurs qui frappent les méchants (1 Pierre 1:18). Mais, avant tout, vous pouvez vous attendre avec confiance à obtenir le salut lors de la fin catastrophique du présent système de choses. Vous recevrez ensuite la pluie de bénédictions dont ont parlé les 12 prophètes.

UN AVANT-GOÛT DU PARADIS

23 Des bénédictions éternelles sont réservées à ceux qui “ craignent Jéhovah ”. (Malaki 3:16.) Quelques-uns des 12 prophètes ont donné un avant-goût du Paradis qui va être instauré sur la terre ; leurs descriptions peuvent vous remplir de joie et d’impatience. Mika a écrit par exemple : “ Ils seront assis chacun sous sa vigne et sous son figuier, et il n’y aura personne qui les fasse trembler. ” (Mika 4:4). Sous le Royaume de Dieu, par conséquent, vous vous sentirez en sécurité et vous profiterez des fruits de votre travail.

24 Ce n’est pas prendre ses désirs pour des réalités que d’attendre avec impatience la fin de la tristesse, du chagrin et même de la mort. Imaginez la joie de ceux qui seront ramenés à la vie avec la perspective d’atteindre la perfection ! Ils connaîtront dans une grande mesure ce qu’Hoshéa 13:14 mentionne : “ De la main du shéol je les rachèterai ; de la mort je les ramènerai. Où sont tes aiguillons, ô Mort ? Où est ton pouvoir de destruction, ô Shéol ? ” Paul a appliqué ce verset à la résurrection céleste. — 1 Corinthiens 15:55-57.

25 Il ne devrait pas être trop difficile de croire qu’une résurrection terrestre aura lieu (Zekaria 8:6). Quand Amos et Mika ont prédit que le peuple de Dieu reviendrait d’exil, cela a peut-être semblé difficile à croire. Mais vous savez que c’est arrivé (Amos 9:14, 15 ; Mika 2:12 ; 4:1-7). Les rapatriés se sont exclamés : “ Nous sommes devenus comme ceux qui rêvent. À cette époque-là notre bouche s’est remplie de rire, et notre langue d’un cri de joie. [...] Jéhovah a fait une grande chose en ce qu’il a fait avec nous. Nous sommes devenus joyeux. ” (Psaume 126:1-3). C’est ce que vous ressentirez dans le monde nouveau, lorsque vous recevrez “ une bénédiction jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pénurie ”.

26 Une fois que “ le jour de Jéhovah ” aura débarrassé la terre de la méchanceté, “ la royauté devra appartenir à Jéhovah ” plus pleinement (Obadia 15, 21). Est-ce que ce ne sera pas une bénédiction fantastique pour tous ses sujets terrestres ? Et vous pourrez être du nombre de ceux à qui s’appliqueront ces paroles de Malaki chapitre 3 : “ ‘ Ils m’appartiendront ’, a dit Jéhovah des armées [...]. ‘ Oui, j’aurai pitié d’eux comme un homme a pitié de son fils qui le sert. ’ ” (Malaki 3:17). Indubitablement, votre fidélité, qui vous ouvre aujourd’hui la voie du salut, vous vaudra alors “ une bénédiction jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pénurie ”. Quelle perspective merveilleuse !

[Notes]

Pour d’autres renseignements, voir La Tour de Garde du 15 juin 1987, pages 14-20.

Paul a cité la Septante, dont l’énoncé diffère légèrement du texte hébreu.

QUEL EFFET CELA A-T-IL EU SUR VOUS ?

• Quel profit avez-vous tiré de la purification spirituelle du peuple moderne de Jéhovah ? — Daniel 12:10 ; Malaki 3:12.

• Pourquoi avez-vous envie d’offrir davantage de sacrifices à Dieu ? — Hoshéa 14:2 ; 1 Pierre 2:5.

VIVONS EN GARDANT À L’ESPRIT LE JOUR DE JÉHOVAH

• À votre avis, pourquoi est-il indispensable de garder à l’esprit Habaqouq 2:4 ? — Hoshéa 2:18, 20.

• Comment les 12 prophètes vous ont-ils rendu plus impatient de vivre dans le monde nouveau ? — Psaume 126:1-3.

• Pourquoi êtes-vous déterminé à vivre en gardant à l’esprit le jour de Jéhovah ? — Yoël 2:1, 2 ; Habaqouq 2:2, 3.

[Questions d’étude]

 1, 2. a) Quels bons choix chacun d’entre nous peut-il faire ? b) L’accomplissement de quelle prophétie a une incidence sur les bénédictions que nous recevons ?

 3. Que s’est-il passé dans le peuple antique de Dieu, qui a conduit au choix de “ l’Israël de Dieu ” ?

 4. Quelle question appelait une réponse après l’intronisation de Jésus en 1914 ?

 5, 6. a) Quand il est venu à son temple spirituel pour l’inspecter, qu’a trouvé Jéhovah parmi la majorité de ses soi-disant adorateurs ? b) De quoi les serviteurs de Dieu oints de l’esprit avaient-ils besoin ?

 7. Que conviendrait-il que nous nous demandions au sujet de notre position devant Dieu ?

 8. Quelle invitation Jéhovah a-t-il lancée à ses serviteurs ?

 9. Quelle sorte d’offrandes et de dîmes pouvez-vous présenter à Jéhovah ?

10. Comment pouvez-vous, de la bonne manière, ‘ mettre Jéhovah à l’épreuve ’ ?

11, 12. Quelles bénédictions accordées par Jéhovah à son peuple avez-vous personnellement observées ?

13. Que faut-il faire pour avoir son nom inscrit dans le livre de souvenir de Dieu ?

14. Comment les 12 prophètes vous ont-ils aidé à discerner quelles mentalités et quelles pratiques Jéhovah a en aversion ?

15. Quelles sont quelques-unes des bénédictions que vous vous procurez en suivant les exhortations des 12 prophètes ?

16. Quelle distinction est évidente aujourd’hui, et qu’impliquera-t-elle le jour où Jéhovah demandera des comptes ?

17. Comment, dans l’avenir, pourrez-vous utiliser le présent livre ?

18. Quelle condition essentielle pour être approuvé par Dieu est mentionnée en Yoël 2:32, et quelle précision l’apôtre Paul a-t-il ajoutée à cette condition ?

19. Que signifie invoquer le nom de Jéhovah ?

20. Si vous exercez la foi, quelle récompense extraordinaire devient possible ?

21. Pourquoi pouvez-vous avoir foi dans la capacité de Jéhovah d’accomplir sa volonté ?

22. Que peuvent espérer ceux qui invoquent le nom de Jéhovah avec foi ?

23, 24. a) Quel avant-goût du Paradis les 12 prophètes donnent-ils ? b) Quel effet les écrits des 12 prophètes ont-ils sur votre vision de l’avenir ?

25. Que ressentirez-vous dans le monde nouveau ?

26. Qu’est-ce qui attend ceux qui vivent en gardant à l’esprit le jour de Jéhovah ?

[Illustration, pages 180, 181]

Jéhovah affine son peuple collectivement. Individuellement, avons-nous besoin de nous affiner ?

[Illustration, page 187]

Yoël

[Illustrations, pages 188, 189]

Les serviteurs de Jéhovah sont entourés de personnes qui aiment la vérité et la justice.