• La Tour de Garde - 2004
  • “ Que tes œuvres sont nombreuses, ô Jéhovah ! ”

La splendeur de la création de Jéhovah

 Que tes œuvres sont nombreuses, ô Jéhovah ! 

QUE nous habitions à la campagne ou en ville, à la montagne ou en bord de mer, la splendeur saisissante de la création nous entoure. Le Calendrier des Témoins de Jéhovah 2004 renferme d’ailleurs un panorama de l’œuvre prodigieuse de Jéhovah Dieu.

Les humains reconnaissants se sont toujours intéressés aux œuvres de Dieu. Considérez l’exemple de Salomon, dont la sagesse “ était plus étendue que la sagesse de tous les Orientaux ”. La Bible dit à son sujet : “ Il parlait des arbres, depuis le cèdre qui est au Liban jusqu’à l’hysope qui sort de la muraille ; il parlait des bêtes, des créatures volantes, des animaux qui se meuvent et des poissons. ” (1 Rois 4:30, 33). Le roi David, le père de Salomon, méditait souvent sur les chefs-d’œuvre de Dieu, ce qui l’a amené à déclarer à son Créateur : “ Que tes œuvres sont nombreuses, ô Jéhovah ! Elles toutes, tu les as faites avec sagesse. La terre est pleine de tes productions. ” — Psaume 104:24*.

Nous aussi, nous faisons bien d’observer et d’étudier la création. Par exemple, nous pourrions ‘ lever bien haut les yeux ’ et demander : “ Qui a créé ces choses ? ” Il s’agit de Jéhovah Dieu, qui possède une ‘ abondance d’énergie vive ’ et qui est véritablement “ vigoureux en force ”. — Isaïe 40:26.

Quels effets la méditation sur les créations de Jéhovah devrait-elle avoir sur nous ? Citons-en trois. Elle peut 1) nous rappeler l’importance de chérir la vie, 2) nous donner l’envie d’aider autrui à tirer leçon de la création, et 3) nous inciter à connaître davantage notre Créateur et à lui être plus reconnaissants.

Nous qui sommes des humains, bien supérieurs aux “ animaux dépourvus de raison ”, nous pouvons observer et apprécier les merveilles de la création (2 Pierre 2:12). Nos yeux peuvent voir des paysages magnifiques. Nos oreilles peuvent entendre les chants mélodieux des oiseaux. Et notre perception du temps et de l’espace nous donne des points de repères qui deviennent d’agréables souvenirs. Même si notre vie présente n’est pas parfaite, elle vaut vraiment la peine d’être vécue !

Les parents ont plaisir à voir leurs enfants naturellement fascinés par la création. Avez-vous remarqué à quel point les enfants aiment chercher des coquillages sur la plage, caresser un animal, grimper aux arbres ? Les parents voudront les aider à faire le lien entre la création et le Créateur. L’admiration et le respect que les enfants cultiveront pour la création de Jéhovah les accompagneront toute leur vie. — Psaume 111:2, 10.

Nous serions extrêmement myopes si nous admirions la création sans penser au Créateur. La prophétie d’Isaïe nous permet de méditer sur cette idée. On y lit : “ N’as-tu pas su ou n’as-tu pas entendu ? Jéhovah, le Créateur des extrémités de la terre, est un Dieu pour des temps indéfinis. Il ne s’épuise ni ne se lasse. On ne peut scruter son intelligence. ” — Isaïe 40:28.

Effectivement, les œuvres de Jéhovah attestent sa sagesse sans pareille, sa puissance incomparable, et son profond amour pour nous. Quand nous voyons la beauté qui nous entoure et que nous discernons les qualités de Celui qui a fait tout cela, nous ne pouvons que reprendre ces paroles de David : “ Il n’y a personne comme toi [...], ô Jéhovah, il n’y a pas non plus d’œuvres comme les tiennes. ” — Psaume 86:8.

Nous pouvons être sûrs que les humains obéissants seront toujours fascinés par les créations de Jéhovah. Durant l’éternité, nous aurons d’innombrables occasions d’en apprendre davantage sur Jéhovah (Ecclésiaste 3:11). Et plus nous en apprendrons sur notre Créateur, plus nous l’aimerons.

[Note]

Voir le Calendrier des Témoins de Jéhovah 2004, novembre-décembre.

[Encadré, page 9]

Des louanges à l’égard du Créateur

  De nombreux scientifiques reconnaissants voient la main de Dieu derrière la création. Citons-en quelques-uns :

  “ L’intérêt et le plaisir de ma science percent dans ces moments sporadiques où je découvre quelque chose de nouveau et que je me dis : ‘ Alors c’est comme ça que Dieu l’a fait. ’ Mon but est de comprendre une parcelle du plan de Dieu. ” — Henry Schaefer, professeur de chimie.

  “ C’est au lecteur de se faire son idée sur la cause de l’univers, pour ce qui est de l’expansion. Mais notre vision en serait incomplète sans [Dieu]. ” — Edward Milne, cosmologiste britannique.

  “ Nous savons que la nature porte en elle les plus belles formules mathématiques, parce que c’est Dieu qui l’a créée. ” — Alexandre Polyakov, mathématicien russe.

  “ Quand nous étudions des objets existant dans la nature, nous saisissons les pensées du Créateur, nous lisons ses conceptions et interprétons un système qui est le Sien, et non le nôtre. ” — Louis Agassiz, biologiste américain.

[Illustration, pages 8, 9]

Manchots papous, péninsule Antarctique.

[Illustration, page 9]

Parc national du Grand Teton, Wyoming, États-Unis.

[Indication d’origine]

Jack Hoehn/Index Stock Photography