Samedi 22 novembre

Vous ne savez ni le jour ni l’heure (Mat. 25:13).

Ne pas savoir quand la fin viendra nous permet de révéler ce que nous avons réellement dans le cœur. Cette ignorance nous honore, car elle nous permet d’exercer notre libre arbitre et de choisir d’être fidèles à Jéhovah. Même si nous espérons fortement survivre à la fin du système actuel, nous servons Dieu par amour pour lui, pas juste pour obtenir la vie (Ps. 37:4). Nous prenons plaisir à faire sa volonté, et nous sommes conscients qu’il nous enseigne pour notre profit (Is. 48:17). Ne connaître ni le jour ni l’heure nous offre aussi la possibilité de réjouir Jéhovah. Quand nous servons Dieu par amour, et non parce que la fin est en vue ou par désir d’obtenir une récompense, nous lui donnons des arguments pour répondre aux critiques infondées de Satan, son ennemi (Job 2:4, 5 ; Prov. 27:11). Compte tenu de toute la souffrance dont ce dernier est responsable, nous sommes heureux de prendre parti pour la souveraineté de Jéhovah et de rejeter la domination malveillante de Satan. w12 15/9 4:5, 6.

SEMAINE DU 17 NOVEMBRE

Cantique 26 et prière

Étude biblique de la congrégation :

École du ministère théocratique :

Lecture de la Bible : Deut. 23-27 (10 min)

No 1 : Deut. 25:17–26:10 (4 min ou moins)

No 2 : Ce que dit la Bible au sujet de l’âme (rs p. 28 § 1-5) (5 min)

No 3 : Ornements : Les ornements dans les Écritures (it-2 p. 457 § 2, p. 458 § 1-3) (5 min)

Réunion de service :

10 min : Qu’est-ce qu’un vrai ami ? Discussion basée sur le film d’animation Qu’est-ce qu’un vrai ami ? (Aller sur jw.org, sous LA BIBLE ET VOUS > ADOLESCENTS.) Commencer par montrer la vidéo à l’assistance. Ensuite, discuter sur la base de ces questions : 1) Qu’est-ce qu’un vrai ami ? 2) Que rechercher chez un ami ? 3) Comment trouver un bon ami ? 4) Quels efforts faut-il faire pour qu’une amitié grandisse ?

10 min : L’amour est notre marque distinctive (Jean 13:35). Discussion basée sur l’Annuaire 2014, page 48, paragraphe 1, à page 49, paragraphe 3 ; et page 69, paragraphe 1, à page 70, paragraphe 2. Demander à l’assistance de dégager des leçons.

10 min : « Une nouvelle forme de témoignage public stimulante ». Questions et réponses. Si la congrégation a des zones très fréquentées sur son territoire, demander au surveillant au service quelles dispositions ont été prises pour le témoignage public et inviter les assistants à raconter des faits qu’ils ont vécus.

Cantique 92 et prière